lequint

Serge LEQUINT

Président du CFA ADASA

Mot du président

Ensemble, conduisons de nouvelles générations vers le monde professionnel de l’Économie Sociale et Solidaire !

Créé par convention avec le Conseil régional d’Auvergne, le CFA des Métiers du Sport et de l’Animation forme par la voie de l’apprentissage des jeunes salariés d’entreprises, d’associations, de clubs ou de collectivités aux métiers d’éducateur sportif ou d’animateur professionnel. L’établissement couvre les secteurs du sport, de l’animation et du tourisme en Auvergne. Son pôle de compétences a dernièrement été élargi par la Région ; et est devenu celui de l’Économie Sociale et Solidaire.

Le centre, qui comptait 19 apprentis à sa création, prévoit d’en accueillir une centaine pour cette rentrée 2016. En 13 années d’existence, le CFA a accueilli plus de 650 apprentis. Le taux moyen de réussite aux examens est de 75 %. En outre, 85 % des jeunes sont en emploi à l’issue de leur contrat d’apprentissage.

Nous souhaitons offrir aux jeunes la possibilité de faire de leur passion un métier ; et avons à cœur de vous montrer notre histoire, nos projets, notre offre de formation, nos actualités …

Bonne visite !

Serge LEQUINT

Président du CFA ADASA

lhermet2

Jean-Marc LHERMET

Président d’honneur du CFA ADASA

Entretien avec Jean-Marc LHERMET,
Président d’honneur du CFA des Métiers du Sport et de l’Animation d’Auvergne.

Jean-Marc LHERMET, vous avez été international de rugby, vous êtes le manager de l’ASM Clermont- Auvergne… et le Président d’honneur du CFA.
Pourquoi avoir créé le CFA en 2003 ?

Les clubs professionnels de l’époque avaient besoin d’anticiper la reconversion de leurs jeunes joueurs professionnels. L’apprentissage du métier d’éducateur sportif était une solution proposée à ces jeunes qui visaient l’élite au travers des centres de formation de rattachement.

Depuis 2003, on a assisté à des changements importants dans la structuration et le fonctionnement du centre ? Quels sont-ils ?

Il s’agissait dans un premier temps de structurer en interne le CFA pour optimiser son fonctionnement. Nous avons mis un an à nous construire pour devenir un interlocuteur de confiance auprès de nos clients que sont les apprentis et les employeurs. Ensuite, nous devions continuer à répondre aux besoins du sport professionnel mais aussi répondre aux besoins en professionnalisation sur les champs du sport amateur, de l’animation et du tourisme. Le CFA se doit d’être un outil de formation au service des besoins du territoire. Nous avons donc élargi l’offre de formation du CFA en nous appuyant aujourd’hui sur 4 Unités de Formation par Apprentissage (UFA) qui maillent le territoire. Je tiens à ce titre à remercier le Conseil régional d’Auvergne et la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale pour leurs soutiens et leurs accompagnements dans notre évolution.

Quel message souhaiteriez-vous adresser aux employeurs du sport, de l’animation et du tourisme ?

Osez l’apprentissage ! En embauchant un jeune apprenti « animateur » ou « éducateur » dans le cadre du contrat d’apprentissage, vous contribuez ainsi à l’insertion professionnelle des jeunes et bénéficiez d’avantages financiers pour votre structure.

Nous contacter

Votre message sera pris en compte le plus rapidement possible.

Not readable? Change text.